Des abribus wallons végétalisés pour sauver les abeilles

Des abribus wallons végétalisés pour sauver les abeilles
AP

Et si on végétalisait le toit des abribus wallons pour sauver les abeilles ? Cette idée, avancée par le député Philippe Dodrimont (MR), n’est pas née de nulle part. À Utrecht, aux Pays-Bas, 316 toits d’arrêts de bus ont été couverts il y a quelques mois de plants de sedum pour accueillir les abeilles.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct