Aiseau-Presles: les sangliers dévastent le jardin du bourgmestre

Tout est à refaire...
Tout est à refaire... - DR

« En 30 ans, c’est la première fois que je suis victime de la voracité des sangliers », déclare Jean Fersini. Dans la nuit de samedi à dimanche, la pelouse de son jardin, situé rue de Farciennes à Roselies, a été littéralement retournée par une (grande) famille de sangliers.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct