Charleroi: «C’est mon agresseur… ou alors il a un sosie!»

Charleroi: «C’est mon agresseur… ou alors il a un sosie!»

Le 28 août 2016, il est 3 heures du matin quand un homme s’approche d’Éric pour lui demander du feu. Il en profitera pour lui arracher sa chaîne en or avant de prendre la fuite. Éric est formel : « C’est Massimo. Je suis allé déposer plainte tout de suite à la police. On m’a montré les albums de suspects potentiels : je l’ai reconnu formellement.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct