La chapelle Saint-Fontaine fait appel au Fonds David-Constant

En 2006, la foudre s’abat sur le toit de la chapelle Saint-Fontaine, endommageant fortement la toiture de cet édifice roman du 12e siècle, classé depuis 1944. Pendant plusieurs années, le bâtiment reste sommairement bâché afin de le protéger de la pluie. En 2013, une poignée d’habitants décide de venir en aide aux pouvoirs communaux pour la restauration de la chapelle.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct